Saint Alexis

D’après la légende la plus connue, Alexis était le fils d’un certain Euphémien, sénateur de Rome ; sa mère s’appelait Aglaïs. Ses parents l’ayant obligé à épouser une jeune fille de naissance illustre, il la quitta le soir même de ses noces pour se consacrer tout entier à Dieu. 

Retiré à Laodicée, puis à Edesse, en Asie Mineure, il y vécut longtemps de la vie la plus misérable, mêlé aux pauvres de l’Eglise et cachant soigneusement son nom et sa naissance. S’étant embarqué pour Tarse, un vent contraire le ramena en Italie. 

Revenu à Rome, il alla demander asile à son propre père et, sans se faire connaître de personne, il vécut dans un coin de la maison, comme il avait vécu sous le porche d’Edesse, mangeant les restes de la table et exposé aux railleries des domestiques. 

A sa mort seulement, on trouva entre ses mains un morceau de parchemin sur lequel il avait écrit son histoire. Son père le fit enterrer solennellement (+ ou – 412) et sur son tombeau ne tardèrent pas à s’accomplir de nombreux miracles.

Cliché D. Nahoé

Les amis de la Chapelle Saint Roch en Volière – 2019